N'hésitez pas à nous rejoindre !

Partagez|

I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Membre2
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Messages : 87
₪ euros : 10
₪ Né(e) le : 01/07/1983
₪ Date d'inscription : 20/03/2015
₪ Age : 34
₪ Métier : Comédienne, chanteuse et danseuse

MessageSujet: I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT] Dim 22 Mar - 15:37

ATTENTION : MENTION DE TENTATIVES DE SUICIDE


- Tiens, bonjour, Dante ! Tu voulais quelque chose ?

Voix joyeuse. Sourire lumineux. Tu es belle ainsi, ton épaisse rivière de cheveux ruisselant d'eau, ta peau lisse parsemée de gouttes d'eau nacrées dans le reflet de la lumière. Tu te retournes souplement, prenant soin que tout ton corps se meuve en un seul geste lascif et séduisant. Tes yeux de biche cessent d'observer ton colocataire à travers le miroir de la salle de bain pour le regarder en face.

La pièce embaume le bon parfum d'une douche fraîchement prise. Tu ne remarques pas l'expression de Dante, qui n'a aucunement prévu de se retrouver face à une Eléni resplendissante dans sa nudité. Tes lèvres pulpeuses s'avancent en une moue gênée, et tu ajoutes avec un petit rire :

- Eh, ne me regarde pas, je ne suis pas maquillée, je suis affreuse !

Bien évidemment, tu n'es pas affreuse du tout, tu es à croquer. Mais on ne te l'a pas encore dit aujourd'hui. Ça te manque. On est en début d'après-midi et tu n'as encore vu personne qui puisse s'abreuver de ta présence. Dante ne connaît pas sa chance !

Tu saisis ta crinière alourdie par l'eau d'une main ferme et les entortilles en un gros chignon maintenu en équilibre par un élastique. Tu prends soin de savamment négliger la solidité de l'oeuvre, et deux mèches s'échappent pour se couler sur ta nuque et ton épaule, caressant distraitement la courbe d'un sein.

- J'ai bientôt fini, si tu veux la place.


Dernière édition par Eléni Delenikas le Dim 5 Avr - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin essai
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Messages : 79
₪ euros : 0
₪ Date d'inscription : 19/03/2015
₪ Métier : mécanicien auto/moto

MessageSujet: Re: I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT] Jeu 26 Mar - 15:59

I DON'T WANNA BOTHER YOU BUT I'VE GOT A SIN TO CONFESS
“Scars exist to show that I existed. I myself don’t have any scars, but every single one of my friends has a healed up knife wound deep in their back.
”
Réveil difficile, son esprit est encore embrumé par la nuit. Sa douce s'était réveillée à l'aube, elle avait une multitude de chose à faire, lui en avait profité pour dormir un peu plus que d'habitude. C'est donc les yeux mi-clos qu'il se dirigeait avec peine vers la salle de bain de l'appartement, il n'avait nullement prêté attention sur le fait de savoir si quelqu'un si trouvait déjà, il entrait donc sans frapper. A peine le sol en carrelage foulé, une voix le percuta soudainement. « Tiens, bonjour, Dante ! Tu voulais quelque chose ? »

C'était Eleni, sous la douche, aussi nu qu'un bébé venant de naitre, là devant ses yeux. Yeux qui d'ailleurs s'ouvrir aussi sec. Dante était quelque peu sous le choc, non pas que cette vision était insoutenable mais par principe, il n'était pas réellement recommandé de regarder le corps nu d'autres femmes lorsque l'on est en couple. Il se cachait donc rapidement les yeux. « Eh, ne me regarde pas, je ne suis pas maquillée, je suis affreuse ! » lançait elle.

« Rassures toi je ... je ne ... te regarde plus » bégayait-il.

Dante ne savait plus vraiment quoi faire, il avait vraiment perdu de son époque où voir une fille nue était tout ce qu'il attendait. « J'ai bientôt fini, si tu veux la place. ». Dante fit volte face mais ne quitta nullement la pièce, il attendit que le demoiselle quitte la douche et s'entoure d'une serviette pour lui refaire face. Il était stupéfait par un détail, enfin plusieurs détails, de très nombreux détails d'ailleurs, jusqu'à ce jour, cela ne l'avait pas autant frappé. L'asiatique s'approcha d'elle lentement, et glissa l'un de ses doigts sur la peau nue d'un des bras de sa colocataire.

« Ca ne m'avait jamais autant frappé. »

Il faisait bien sur référence aux nombreuses cicatrices qu'elle possédait.
crackle bones



You're the last
You are when I love; a new history is being started with you. We are the young lovers our older selves will someday reminisce about. You are where I love: because I’d go anywhere, just to be with you. You are why I love: because before you, I didn’t truly understand what I was looking for. Now that we found each other, you’ve given my past and future meaning. You are the last. THE LAST - WONGFUPROD   ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre2
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Messages : 87
₪ euros : 10
₪ Né(e) le : 01/07/1983
₪ Date d'inscription : 20/03/2015
₪ Age : 34
₪ Métier : Comédienne, chanteuse et danseuse

MessageSujet: Re: I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT] Dim 5 Avr - 17:08

[Ce personnage est putain de cliché et tellement exagéré dans toutes ses attitudes et ses réactions que je pensais l'écrire très facilement. C'est une reprise de RP pour moi donc je voulais pas me prendre la tête avec quelque chose de trop difficile ! Eh bien c'est un fail total, je suis incapable d'expliquer pourquoi mais Eléni est très difficile à écrire >.< Je souffre dur mais au final je suis contente de ce que je fais : simplement je ne sais pas trop si ça passe ou si c'est juste trop... zarb... Bref, après ce message d'avertissement, je te laisse lire en espérant que ça ira xD]

Ton visage intérieur s'illumine d'un sourire ravi alors que tu perçois la gêne de Dante dans ses paroles et son attitude. Tu te retournes vers le miroir et émets un léger rire en voyant son dos résolument tourné de ton corps ruisselant d'eau. La serviette s'envole de son support en un geste ample, et une myriade d'étincelles éclate sur ta peau alors que tu t'enveloppes dedans en un mouvement de courbe que la lumière épouse. Te voilà décente, et tu lui touches légèrement l'épaule d'une main pour lui signaler qu'il peut à nouveau poser les yeux sur toi sans rougir.

Il se rapproche de toi, les yeux attirés par une surface de peau plus blanche et plus brillante, spécialement sous la lumière crue de la salle de bains. Elle rebondit des surfaces blanches jusqu'à tes scarifications et met en valeur ces souvenirs d'époques où tu étais perdue dans un océan de vide, sans l'attention de personne pour te servir de support. Ces différentes époques qui t'ont fait perdre pied, chacune d'une façon différente, et pourtant toujours à cause de la même raison, finalement.

Ses doigts glissent sur ton avant-bras et tu émets un timide sourire, baisse les yeux, avant de les relever pour regarder ton colocataire par-dessous tes cils. Ta moue est savamment calculée, comme à chaque fois : gêne, presque excuse, souvenirs d'un tourment passé, et pourtant, la certitude que tout ira bien maintenant, oui, bien sûr, tout ira bien car tu as quelqu'un sur qui compter.

- Tu les vois depuis longtemps pourtant. Je ne me fatigue pas à les cacher ; c'est impossible et les gens sont deux fois plus gênés s'ils s'en aperçoivent. Heureusement, toi, tu n'es pas pareil, n'est-ce pas ?

Il ne juge pas, il ne condamne pas, tu le sais. Cela fait un an et demi qu'il a emménagé ici, tout sourires, plein de bonne volonté, prêt à te supporter comme n'importe quel colocataire un peu difficile, accueillant tous tes caprices et tes manies avec sa nature tranquille et indulgente. Tu es incapable de te le formuler aussi clairement, mais, inconsciemment, tu sais que Dante a conscience de tous les troubles qui t'agitent. Il sait agir de la bonne manière pour te combler sans t'enfoncer dans tes vices. Instinctivement, il a trouvé la bonne méthode pour te gérer. Et inconsciemment, cela te conforte dans l'idée que ceux qui t'ont fuie ne t'aimaient simplement pas assez pour avoir cet effort envers toi.

- Ce n'est juste... pas facile, tu sais, ajoutes-tu dans un soupir emphatique. Ce n'est pas facile d'avancer dans un univers où tout le monde te repousse. Pourtant, toi, tu n'as aucun problème avec moi. Dis-moi, Dante, c'est juste toi qui es trop gentil ou ce sont tous les autres qui sont cruels ?

Ton regard se perd sur la tourmente de ta peau, que tu caresses d'une main distraite. Le relief se sent toujours ; elles n'ont jamais eu le temps de s'atténuer entre tes diverses tentatives.

- Ça fait très mal. Je préfère les médicaments, remarques-tu d'une voix absente, sans réaliser l'énormité de tes paroles.


~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT]

Revenir en haut Aller en bas

I don't wanna bother you but I've got a sin to confess ft. Dante Lei [VIOLENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kids Allowed :: Résidence Dyonisos :: Hermès :: 0-2-